Un jardin zen au dehors, c’est un espace de sérénité au dedans...

Catherine Jouvert
Les jardins zen, apparus dans le Japon du XIVe siècle, sont des constructions symboliques qui visent à favoriser la méditation. Grandeur nature ou format miniature, le bien-être s’installe chez vous…
bain

bain
©DR

L’aménagement du jardin zen




  • Le jardin zen est de forme rectangulaire. Le plus célèbre, celui du temple Ryoanji, à Kyoto, mesure 30 mètres de long pour 10 mètres de large. Tenez compte du fait qu’un beau jardin zen requiert un ratissage quotidien...

  • Le jardin zen traditionnel, ou jardin sec, est exclusivement minéral : il ne se compose que de gravier et de pierres, éléments qui portent une charge symbolique.

  • Les pierres évoquent « des îles dans la mer » ou encore « les sommets de montagnes dans la mer de nuages ».

  • Le nombre de pierres dépendra des dimensions de votre jardin. Gardez-vous dans tous les cas de trop le charger. En principe on optera pour un nombre impair, généralement par groupes de trois.

  • Choisissez des pierres usées par le temps et l’érosion. Si elles sont moussues, c’est encore mieux. Traditionnellement, on dispose des groupes de trois pierres aux formes bien distinctes : une, plutôt allongée, dressée ; une autre, plus basse, également à la verticale ; et une troisième, couchée.

  • Le gravier représente l’élément eau : la cérémonie quotidienne du ratissage – une forme de méditation active – vise à en tracer les vaguelettes. Autour des rochers-îles, les cercles concentriques rappellent l’effet d’onde se propageant. Le gravier ne doit être ni trop fin ni trop grossier, clair mais pas blanc. On recommande le granit concassé.




L´alternative urbaine: le jardin zen miniature




  • Si vous ne disposez pas de l’espace suffisant dehors, optez pour la version de salon :

  • Dans un réceptacle de forme rectangulaire (par exemple un plateau à bords relevés), placez du sable clair.

  • Lors de votre prochaine balade sur la plage ou au bord d’une rivière, ramassez trois ou cinq pierres qui auront attiré votre regard.

  • Il ne vous reste plus qu’à vous mettre en quête d’un petit râteau, et à assembler le tout !