Comment préparer son potager après la récolte ?

Ferme de Gally
Les premiers froids ont mis en repos la nature. C'est le bon moment pour faire la terre du potager plus "riche" pour vos prochaines récoltes.
W96Famille1

W96Famille1
©Gally

Les récoltes ont vidé les plates-bandes. Voilà votre potager déserté par les légumes qui ne sont pas à l'épreuve du froid. Un repos bien mérité que vous allez mettre à profit.



La terre abondamment pillée par les légumes a le droit de reconstituer ses réserves. Après un bêchage dans les règles, aidez-la à gommer ou atténuer certains de ses défauts.



Elle est lourde ?

Rendez-la légère en incorporant du fumier pailleux, bien décomposé, en vente dans la plupart des points de vente "jardin".



Vous aimez les légumes fruits, les tomates, les potirons, les courgettes, mais aussi les haricots et le pois ? Recyclez la cendre de vos déchets de jardin sur le potager : elle est riche en potassium, l'aliment qui favorise le bon développement des fruits.



Vous habitez en bord de mer ?

Pensez aux algues. Une fois le terrain retourné, recouvrez les mottes d'une bonne couche d'algues brunes de préférence : leur décomposition est plus lente. Laissez-les en surface afin que les pluies hivernales entraînent le sel qui les recouvre vers la profondeur. Leur richesse en oligo-éléments devrait satisfaire vos futures légumes ! Au printemps, elles seront presque entièrement décomposées. Un coup de griffe enfouira les derniers lambeaux.



Le conseil Maison.com

Prudence lorsque vous brûlez vos déchets de jardin ! Investissez dans un incinérateur en zinc. La combustion est plus rapide et sans risque.



Dicton : "Si tu veux tromper ton voisin, fume tes prés à la Saint-Martin (11 novembre)."