Le Chrysanthemum, incontournable de septembre

Alexandra Trubat
Son nom signifie « fleur d’or » en latin, et pourtant le Chrysanthemum souffre de sa réputation de triste fleur de Toussaint. Une contradiction étonnante au vu des vifs coloris qu’elle présente. Avec la belle floraison qu’elle offre jusqu’aux premières gelées, cette fleur vivace, simple ou à pompons, est irremplaçable à l’automne.
Le Chrysanthème: pas seulement beau dans les cimetières !

Le Chrysanthème: pas seulement beau dans les cimetières !
©Office Hollandais des Fleurs

Cultivé depuis des temps reculés, le Chrysanthemum traîne dans son sillage de nombreuses histoires sur ses origines. Après avoir été découvert en Indonésie, le premier Chrysanthème d’Europe a pris racine aux Pays-Bas à la fin du XVIIème siècle. Mais, il apparaît probablement en Chine ou au Japon. Dans ce pays, les Chrysanthèmes sont le symbole de la famille royale depuis le XVIIIème siècle. Ainsi, cette beauté orientale s’inscrit dans une longue tradition horticole.





Un grand nombre d’espèces, de couleurs et de formes



De la famille des Asteraceae, le genre Chrysanthemum réunit un grand nombre d’espèces, de couleurs et de formes extrêmement variées. Vers la fin du XIXème siècle, les Chinois et Japonais en connaissaient environ 3000 variétés. Dans nos régions, le Chrysanthemum se décline sous trois principales variétés : les vivaces, les annuels, et les Chrysanthèmes d’automne issus de culture hybride. Parmi ces derniers, les fleurs les plus populaires sont le Chrysanthème « Alison Kirk » aux grosses fleurs blanches, et le Chrysanthème « Cappa » aux fleurs jaunes et orange.



A la floraison, les chrysanthèmes produisent une multitude de fleurs solitaires qui se déclinent en une vaste palette de couleurs et présentent de nombreux avantages. Faciles d’entretien, ces fleurs sont en effet résistantes aux gelées et à la sécheresse et se bouturent très bien.





Facile et résistante



Cette plante est tout à fait adaptée pour réaliser des massifs et des bordures, mais peut aussi être cultivée en pot.



Le Chrysanthemum Frutescens, par exemple, est une plante d’intérieur dotée d’un élégant port buissonnant et de tiges tendres. Sa hauteur peut atteindre de 45 à 80 cm. Ses feuilles, très découpées en folioles lobées mesurent de 6 à 10 cm de longueur et 6 à 7 cm de largeur. En été ses fleurs, en forme de capitules et de couleur jaune ou rose, font penser à celles des marguerites.



Fleur vivace au feuillage caduc, le Chrysanthème résiste à des températures allant de -5°C à 10°C, selon les variétés. En intérieur, il faut donc éviter les ambiances surchauffées : une température de 15 à 20°C lui convient très bien, ainsi qu’un terreau en permanence humide. Enfin, cette plante apprécie une exposition au soleil quotidienne, de façon à permettre une éclosion correcte de ses boutons floraux.



L’élargissement énorme de l’assortiment et de la gamme des couleurs contribue à l’amélioration de son image. Laissez-vous tenter et participez vous aussi à sa réintroduction. Parce qu’elle le vaut bien !