Le gazon coupé le meilleur des paillages au service des assoiffées

Ferme de Gally
Doit-on encore chanter les vertus du paillage ? De cette couverture du sol qui permet d'en conserver plus longtemps l'humidité, limitant l'évaporation de surface ? Voilà une belle reconversion pour l'herbe coupée !
La paillage, une belle reconversion de votre herbé coupée, à condition de la faire sécher au préalable.

La paillage, une belle reconversion de votre herbé coupée, à condition de la faire sécher au préalable.
©Gally

Votre pelouse est un gouffre sans fond pour les éléments nutritifs.



Pour pousser le brin d'herbes "pompe" dans le sol son alimentation. A peine a-t-il grandi de quelques centimètres que déjà la lame de la tondeuse vient le sectionner cruellement. Et envolées les réserves du sol qu'il avait accumulées.



Aussi son recyclage au jardin, outre le côté pratique, est tout ce qu'il y a de plus écologique.

Les tontes de gazon sont un excellent matériau pour le paillage : elles laissent s'écouler les eaux d'arrosage, empêchent l'évaporation et enrichissent en se décomposant ultérieurement la terre au pied des plantes.



Mais voilà, il est impossible de les employer en l'état : gorgés d'eau, tous ces brins d'herbes, en couche épaisse, fermentent rapidement à la chaleur. La température à l'intérieur du paillage augmente parfois de façon vertigineuse et peut entraîner des brûlures à la base des plantes protégées.

Un séchage au soleil est indispensable avant d'utiliser votre herbe en paillage. Ne l'oubliez pas.



Le conseil de Maison.com Les tontes de gazon peuvent également rejoindre le tas de compost lorsque, la saison avançant, vous n'en aurez plus l'usage en paillage. Prenez soin alors de mélanger l'herbe fraîchement coupée avec le reste du compost. Ne la laissez pas en paquet.



Dicton :

A la Saint-Barnabé,

On sème le navet.