Gazon : semez à tous vents

Ferme de Gally
Profitez de l'humidité de l'automne et des dernières chaleurs pour installer votre nouvelle pelouse. Bien enracinée, elle supportera mieux la sécheresse du prochain été.
W82Malin

W82Malin
©Gally

Les premières pluies de l'automne rafraîchissent l'atmosphère et donne un regain de vigueur à la végétation. En sommeil en été à cause de la chaleur et la sécheresse.



On appelle souvent l'automne, le "second printemps du jardinier". Et bien peu, aujourd'hui, le mettent à profit pour divers travaux. Par exemple, semer une nouvelle pelouse.



La terre est chaude et humide, bien plus propice à la germination qu'au printemps surtout lorsqu'il est pluvieux ! Par ailleurs, les oiseaux sont nettement moins attirés par vos graines de gazon qu'en mars-avril. Ils ont d'autres nourritures plus appétissantes alentour ! Une bonne semaine avant de semer, bêchez la terre en profondeur (un fer de bêche environ) et ôtez les cailloux éventuels.



Au moment du semis, brisez les mottes, incorporez un engrais complet et affinez la terre. Ratissez pour rendre la surface la plus plane possible : le passage de la tondeuse sera plus aisé par la suite !

Pour répartir vos graines de façon homogène, partagez votre surface en carrés de 1 à 2 m2, pas plus (avec des pieux courts et du ruban de chantier par exemple). Semez à la volée, la moitié des graines, en parcourant la parcelle dans un sens et l'autre partie en marchant dans le sens perpendiculaire.



Le conseil Maison.com

S'il ne pleut pas (ce qui est rare !), arrosez en pluie fine pour maintenir la terre humide jusqu'à l'apparition des brins d'herbe. Ne marchez pas sur la pelouse avant 3 semaines à un mois, que l'herbe soit drue.



Dicton : "Sème tes pois à la Saint-Maurice (22 septembre), tu en auras à ton caprice."