L'incontournable œillet

Alexandre Locollos
Apprécié des jardiniers pour sa large palette de couleurs, par les mariés pour son aspect chic et froufroutant caractéristique, l’œillet compte de nombreuses espèces et variétés, qui permettent non seulement de réaliser des bouquets mais aussi d’habiller des plates-bandes et des rocailles
Le temps des  pois

Le temps des pois
©Office Hollandais des Fleurs

Fleur charnue, presque charnelle, l’œillet se montre très “couture” avec ce plissé serré de fins pétales. Quelques volants plus loin, dans le bruissement d’une alcôve, le voilà fleur passion, aux pieds de la volcanique Carmen. D’une excellente tenue, il sait faire bonne figure pour longtemps, s’invite au parterre des galas comme dans les menus plaisirs du quotidien. Son immense variété, tant dans les couleurs que dans les formes, donne libre cours à une créativité insoupçonnée. Sa densité particulière, proche d’un vêtement très travaillé, lui permet aisément le jeu de contraste avec d’autres fleurs, plus dépouillées. Rompu à toutes les fantaisies, on peut lui faire épouser une forme, habiller de sa robe fraîche une sphère ou un cube. Il sait se rendre unique, se faire désirer et signer un geste simple.



En d’autres temps, certains l’ont banni. Un injuste désaveu dont l’œillet n’a plus à souffrir aujourd’hui. C’est la fleur dont les fashionistas ne se privent pas.



Disponible de mai à octobre chez les fleuristes, l’œillet pousse facilement sur les sols ordinaires et bien drainés. Il demande peu d’entretien et aime le soleil.



Pour s’épanouir, les plants doivent être espacés de 30 cm (ou 15 cm pour les variétés naines). Il est également recommandé de retirer les fleurs fanées au fur et à mesure pour assurer une floraison abondante. La période de floraison s’étend généralement de la fin du printemps aux gelées.



Les œillets se multiplient facilement par bouture : coupez des tiges de 10 cm de longueur, ôtez les feuilles du bas et repiquez-les. L’utilisation d’hormones de bouturage n’est pas indispensable.

Blanche, rose ou rouge, cette fleur connue et cultivée depuis l'Antiquité était dédiée à Zeus; dans le langage des fleurs, l'œillet est le symbole de l'amour : il symbolise la passion fidèle lorsqu’il est blanc et la passion partagée lorsqu’il est rouge.