Les iris de feu

Ferme de Gally
A la moindre brise, charmeurs, les grands iris des jardins sont prêts à vous danser la danse des sept voiles.
Iris de Feu

Iris de Feu
©Gally

Les iris de feu déclinent l'orange, le saumon ou le cuivre : 'Adobe Rose' marie l'abricot et le rouge framboise, 'Tracy Tyrène', le jaune primevère et le cuivre ; 'Marcel Turbat', plus sombre...



Plantez-les en grands groupes d'une dizaine de rhizomes (leurs racines charnues) : vous aurez un massif aux couleurs toniques pour clôturer le festival des fleurs de printemps en juin.

Au soleil, enserrés dans un écrin de pavots d'Islande (Papaver nudicaule) ou de vaporeuses alchémilles jaune chartreuse, ils auront fière allure.

Penchez-vous sur cette corolle mystérieuse. Apercevez-vous, là, au coeur des pétales de mousseline, cette barbe drue et colorée ?

Eh oui, fleur complète, l'iris marie la grâce féminine et la robustesse masculine, ses tiges solides, ses feuilles en glaive...



Une fois planté, il n'a besoin de rien, moins on s'occupe de lui et mieux il se porte ! Que demander de plus !



Le saviez-vous ?

La fleur de lys, emblème des rois de France, fut inspirée non par un lis mais par un iris. Pas le même que celui-ci, un iris des marais, plante commune à l'état sauvage, à la fleur plus plate. D'abord appelée fleur de Louys, en hommage à Louis le Pieux, successeur de Charlemagne, elle devint rapidement fleur de lys.



L'astuce Maison.com

Soignez la plantation : l'iris aime la chaleur plus que tout. Laissez sa grosse racine charnue, son rhizome, affleurer la surface du sol lorsque vous le plantez. C'est indispensable à son réchauffement précoce au printemps et à une floraison abondante.