Le mimosa et le froid

Ferme de Gally
Si les mimosas sont connus pour être frileux, on constate qu'un bon nombre d'entre eux, sous certaines conditions, sont tout à fait capables de pousser et de fleurir dans un jardin du nord de la France.
Frileux le mimosa ?

Frileux le mimosa ?
©Gally

Les moins frileux des mimosas, comme 'Gaulois Astier', peuvent, en effet, résister sans dommage à -8/-10 °C, si l'on a pris le soin, dans les régions aux hivers un peu froids, de leur donner toutes les chances de s'adapter.



En premier lieu, offrez-leur une exposition bien ensoleillée, au sud de préférence, voire à l'est si l'endroit est abrité du vent par une haie ou un mur. Restera, l'hiver venu, à protéger le pied des mimosas d'une couche de 30 à 50 cm de paille ou de feuilles mortes sur 60 à 80 cm de large, que l'on maintiendra à l'aide d'un grillage à poules par exemple.



Veillez aux grains cependant ! Un arbuste jeune est toujours plus fragile qu'un sujet bien enraciné, un froid sec est toujours moins préjudiciable qu'un froid humide, une nuit à –12°C, moins néfaste que 3 nuits à –7°C.

Enfin, si vous habitez le Nord-Est de la France ou en montagne, des régions vraiment froides l'hiver, cultivez votre mimosa, quelle que soit sa variété, dans un pot large, à rentrer, en hiver, en véranda ou dans une pièce très lumineuse et fraîche : les mimosas supportent mal l'atmosphère sèche de nos appartements. Ce ne sont décidément pas des plantes d'intérieur !



Le saviez-vous ?

Le nom latin et français du mimosa (c'est là son petit nom !) est Acacia. On l'emploie moins souvent car il donne souvent lieu à confusions. Ainsi appelle-t-on également - à tort ! - le robinier (Robinia pseudo-acacia).



L'astuce Maison.com

Attendez la fin de l'hiver ou le début du printemps pour planter un mimosa dans le nord de la France. Il aura ainsi le temps de bien s'enraciner avant les prochains froids.