Nandina : le rouge pour passion

Ferme de Gally
Feuilles, fleurs et fruits, le nandina ne ménage pas ses charmes pour vous séduire. Penchez-vous sur sa silhouette gracieuse et laissez-vous séduire !
Nandina rouge passion !

Nandina rouge passion !
©Gally

Le nandina ne fait pas d'esbroufe, pas de myriade de fleurs parfumées, pas de croissance fulgurante... Et pourtant que de qualités sous ses airs de plante toute simple ! Des qualités insoupçonnées...



Rustique, son feuillage, tout en étant persistant, s'éclaire de belles couleurs tout au long des saisons. Au printemps les jeunes pousses des nandinas sont rouge vif accrochant la lumière d'une façon remarquable. Quelques mois plus tard, le feuillage du Nandina Purpurea ou 'Firepower' arbore un rouge pourpre, tandis que les autres variétés ont adopté un beau vert aux reflets cuivrés. A l'automne, c'est du pourpre pour tous !



N'aurait-il pas de fleurs ? Mais si, de graciles panicules crème, en été, suivies, dès l'automne des ces grappes délicates de petits fruits... rouge orangé, pour la plupart des variétés, mais aussi jaune chez la variété Nandina Flava.



Sans crainte du gel ou de la neige, ils persisteront tout l'hiver. Petit jardin, terrasse et balcon apprécieront sa croissance lente. Pour une ambiance orientale, accompagnez-le de bambou - en rideau ils l'abritent des courants d'air ! -, leucothoe, persistant également et mahonia aux fleurs hivernales jaune, fleurant bon le muguet lorsque la variété se nomme Nandina Charity.



Soleil, terre légèrement acide et protection contre le vent d'hiver, voilà son bonheur. Pensez-y !



Le saviez-vous ?

Au Japon, le Nandina est aussi appelé Bambou sacré ou Bambou céleste. Il est réputé porter bonheur à tous ceux qui le plantent.



L'astuce Maison.com


La taille ne se fera que si des tiges très vieilles et très ligneuses nuisent à sa silhouette. N'y allez pas par quatre chemins : en un été, rabattez toutes les branches, à 15/30 cm du sol. La plante retrouvera son bel équilibre.