Pluie : récupérez cette eau gratuite

Ferme de Gally
L'eau devient de plus en plus chère. Pour arroser votre jardin sans vous ruiner, récupérez l'eau de pluie. A partir de la descente de gouttière, c'est simple et efficace.
récupérez cette eau gratuite

récupérez cette eau gratuite
©Gally

Circuit de distribution, retraitement des eaux... autant de facteurs qui contribuent à rendre l'eau "de la ville" chère.



Arroser son jardin va devenir un luxe
.

Les épisodes réguliers de sécheresse que nous connaissons comme en ce début d'été entraînent tout aussi régulièrement des interdictions d'arroser dans certaines régions.

Dès maintenant affranchissez-vous de ces contraintes, récupérez l'eau de pluie.

Bien entendu, vous pouvez disposer dans votre jardin des cuves à ciel ouvert mais la surface de récupération est alors limitée à leur ouverture. En revanche, la surface de votre toit est autrement plus vaste et la pluie qui s'y déverse récupérée par les gouttières. Détournez l'eau à sa descente dans la conduite qui la mène vers le sol. Il existe des systèmes de clapet qui se fixe sur la descente de la gouttière et détourne l'eau vers une cuve placée à proximité à cet effet.



Choisissez un modèle qui se referme (automatiquement ou non) quand la cuve est pleine. L'eau retrouve alors son circuit habituel et la cuve ne déborde pas. Préférez également les modèles avec une grille de filtration qui retiendra les détritus (feuilles mortes et autres) côté gouttière. Les ne viendront pas polluer votre cuve entraînant en se décomposant par la suite de mauvaises odeurs.

Les clapets les moins onéreux sont en plastique comme beaucoup de gouttières aujourd'hui, mais il existe des modèles métalliques plus onéreux. Tout dépend de la facture de votre descente de gouttière.



Le conseil Maison.com

Avec une pompe de surface, vous pourrez même utiliser l'eau de votre citerne pour alimenter votre tuyau d'arrosage et même vos arroseurs. Seule limite, la capacité de votre réserve.



Dicton : "Pluie qui fume en tombant dure longtemps."