Pyracantha, l'épouvantail des taupes !

Ferme de Gally
La taupe a le museau et l'arrière-train sensible ; nul doute que des piquants sur son chemin la feront déguerpir en marche avant ou en marche arrière !
Dicton :

Dicton :
©Gally

Les pyracanthas ont des épines redoutables qui en font des haies défensives fort efficaces. C'est le moment de les tailler si nécessaire avec des gants solides spécifiques pour les rosiers par exemple.



Des déchets de taille aussi acérés, on ne sait pas toujours comment s'en débarrasser. Les broyer pour les incorporer au tas de compost est redoutable car les épines ne perdent pas forcément leur mordant dans le broyeur. En remplir des sacs pour les emmener à la déchetterie est une lutte permanente contre le déchirement inévitable à cause toujours des épines.

Et si vous les recycliez contre les ennemies de votre pelouse, ces taupes qui en font un champ de bataille en moins de temps qu'il faut pour le dire ? Conservez ces "armes anti-taupes" en tas, dehors, pour le printemps prochain. On les dit hémophiles, mais c'est une légende.



En revanche leur museau et leur queue sont dotés d'organes tactiles très sensibles. Ces épines qui viendront les chatouiller ne sont pas de leur goût. Plantez un rameau de pyracantha de 40 à 50 cm de long, dans chaque monticule de terre assez profondément pour qu'il parvienne à la galerie. Vous rendrez ainsi le terrain peu propice aux déplacements des taupes et avec un peu de chance, elles partiront voir ailleurs ce qu'il en ait !



Le conseil Maison.com

Portez des gants lors de la manipulation des tiges de pyracanthas pour vous protéger des égratignures mais aussi pour ne pas laisser votre odeur sur les rameaux. La taupe a le nez sensible et elle est méfiante.