Un jardin de sculptures à Dunkerque

Anne-Claire Riot
Edifice en béton habillé de grès céramique blanc, le musée du LAAC (Lieu d’Art et Action Contemporaine) de Dunkerque converse amicalement avec le jardin qui l’auréole.
Les moutons des Lalanne affectionnent l’herbe du jardin

Les moutons des Lalanne affectionnent l’herbe du jardin
©Ville de Dunkerque – Cathy Christiaen

Le regard accroche les quelques aspérités perçant l’azur, surplombant la toiture du musée. Elles sont réminiscences des grues rouges éléphantesques des chantiers navals ou des voiles de bateaux quittant le port de Dunkerque pour fendre les flots. En son sein, des œuvres d’Andy Warhol, Niki de Saint-Phalle, Pierre Soulages s’offrent à l’œil inquisiteur du visiteur.


Poisson en inox peint de Karel Appel, 1982

Poisson en inox peint de Karel Appel, 1982
©Ville de Dunkerque – Cathy Christiaen


Au détour des libres méandres de votre tranquille périple à travers le jardin - à la genèse du musée - des formes insolites jaillissent. Le lieu « où l’on a le temps, où l’on prend le temps » selon Gilbert Samel, paysagiste qui donna corps à ce halo de verdure épaulé par le plasticien Pierre Zvenigoroski, est hanté.


L’agrégat d’une soixantaine d’ancres marines, s’inscrivant dans la lignée des accumulations d’objets dont accouchait Arman, est écho aux activités navales de la cité d’antan. Quelques pas plus loin, les sculptures ovines de Claude et François-Xavier Lalanne se sont éloignées de leur troupeau. Ces moutons, façonnés dans le béton d’époxy et le bronze, sont touche faunique nichée dans un écrin végétal.  Autre apparition le long du chemin, les Pleureuses d’Eugène Dodeigne, errent parmi les âmes des navigateurs disparus. Ces monolithes de pierre de Soignies scrutent désespérément l’horizon, comme ils espèrent y voir surgir les marins partis en mer.


Orbes colorées de Charlotte Moth en résine peinte, flottant dans le bassin, 2005

Orbes colorées de Charlotte Moth en résine peinte, flottant dans le bassin, 2005
©Ville de Dunkerque – Cathy Christiaen


La promenade, rythmée par le hiatus tranchant ou conciliant entre les matériaux et les structures, s’achève.


LAAC, Jardin de sculptures

59140 Dunkerque

Ouvert tous les jours sauf le lundi :


1er avril – 31 octobre : 10h > 12h15 et 14h > 18h30

1er novembre – 31 mars : 10h > 12h15 et 14h > 17h30


Billet commun Musée des Beaux-Arts de Dunkerque et LAAC, valable 7 jours.

Tarif plein : 4 € 50 / Tarif réduit : 3 € / Tarif 18-25 ans : 1 € 50 / Gratuit : - 18 ans


http://museesdunkerque.voila.net/LAAC.html