James Taylor, inventeur au XIXe siècle du Thé de Ceylan

Julia Dassonville
Produire du Thé de Ceylan est un art. Chercheurs, planteurs, cueilleuses, transformateurs… protègent leur héritage et suivent la tradition pour offrir un produit de qualité aux saveurs spécifiques. Pourtant au XIXe siècle, ce n'est pas dans le thé que Ceylan plaçait ses espoirs !
TheDeCeylan

TheDeCeylan
©DR

Le thé serait-il la plus ancienne boisson de l'histoire de l'humanité ? On raconte qu’une feuille de thé tombée dans l’eau que faisait bouillir Shen Nung empereur de Chine et « herboriste » (vers 2800 avant J.C), est à la naissance de ce breuvage. À moins qu’il ne faille attribuer sa découverte VIe siècle, l’Indien Bodhidharma partit en Chine prêcher le bouddhisme zen. Il s’effondra un jour épuisé alors qu’il avait fait vœu de ne jamais dormir. À l’endroit même où étaient tombées les paupières qu’il venait de s’arracher poussèrent deux arbustes dont les feuilles avaient le pouvoir de maintenir l’esprit en éveil. Toujours est-il qu’il fallut attendre le XVIIe siècle pour que la Dutch East India Company introduise le thé en Europe. Une réussite, aujourd’hui le thé est après l’eau la boisson la plus consommée au monde !



Selon l’ambassade du Sri Lanka, l’île qui porta un temps le nom de Ceylan est le troisième producteur mondial de thé avec plus de 300 millions de kilos, 11% de la livraison mondiale annuelle. Exportant la quasi-totalité de sa récolte, elle est le premier exportateur mondial de thé. Pourtant c’est au café que s’est intéressée tout d’abord Ceylan. Alors que pour l’Inde, la Chine, le Japon, le thé n'avait plus de secret, à Ceylan les planteurs ne montraient aucun intérêt pour lui. Cela dura jusqu’en 1869, l'année où une épidémie détruisit les plantations de… caféiers qui couvraient l’île. Tous les regards se tournèrent alors vers un "original", un jeune Ecossais, James Taylor. Il expérimentait avec succès, à partir de plants importés d’Assam et de Chine, une culture alternative, celle du thé, le Thé de Ceylan!



Le théier, un Camellia Sinensis pousse sur les terrains en pente, il est élevé dans les régions montagneuses du centre de Sri Lanka, ainsi que sur les collines méridionales de l’île. L'altitude et les conditions climatiques seront déterminantes pour la qualité du produit fini. Le Thé de Ceylan, comme ceux d’autres provenances, est un produit fragile qui entre en fabrication sur les lieux où il a été récolté manuellement. C’est la seule solution pour ne cueillir au sommet de la plante, que le bourgeon fermé, entouré des deux premières feuilles. Une opération qu’il faudra recommencer ici tous les dix jours ! Ce procédé garantit la qualité et le goût du Thé de Ceylan : saveur intense, couleur dorée, parfois liquoreuse, arôme riche et puissant…



Ceylan produit principalement du thé noir, mais aussi du thé vert et des thés parfumés. Ils sont tous issus la même plante. Seul diffère une étape du procédé de fabrication par lequel les feuilles passent.



Photos

Logo Thé de Sri lanka

Sri Lanka. Bogawantalawa. The golden valley of tea.