Repeindre une chaise en bois, hissez les couleurs !

Marie Grolleau
Les beaux jours arrivent et vous avez retrouvé de vieilles chaises en bois dans votre grenier. Qu’allez-vous donc faire de ces vieilleries ? Et si le chemin de la poubelle prenait la direction de la rénovation? Quelle aubaine d’agrémenter votre petit salon ou votre jardin d’un mobilier rafraîchi et embelli par vos soins ! Faites parler vos talents d’artiste !
Rénover vos chaises : un mobilier rafraîchi et personnalisé. Harmonie de bleu et de rouge chez Castorama.

Rénover vos chaises : un mobilier rafraîchi et personnalisé. Harmonie de bleu et de rouge chez Castorama.
©Castorama

Le matériel nécessaire :



  • Du papier de verre à grain moyen ou fin, ou une ponceuse orbitale

  • Lessive (type Saint-Marc) pour une chaise en bois brut

  • Du décapant (Decap 300 sl ou V33)

  • 1 paire de gants

  • 1 paire de lunettes de protection

  • 1 pinceau plat de taille moyenne

  • 1 pinceau rond et fin (pour les barreaux de la chaise)

  • Acide oxalique, eau oxygénée ou white spirit pour détacher le bois

  • 4 clous

  • Un marteau

  • Du papier journal, des cartons, une bâche

  • Du ruban de masquage

  • La peinture de votre choix

  • Du vernis (brillant, satiné ou mat selon l’effet recherché) ou de la lasure

  • ou

  • ​De la cire (à appliquer sur le bois peint et vernis)


Préparer son travail


Il existe deux modes de traitement préalable pour plonger votre vieille chaise dans la fontaine de jouvence :


- s’il s’agit d’une chaise en bois brut, il vous faudra alors la dégraisser avec un produit type lessive Saint-Marc coupée avec de l’eau.


- si au contraire, elle est déjà peinte et vernie, il vous faudra alors la poncer au papier de verre fin ou grâce à une ponceuse orbitale. Certains préconisent un décapage avant ponçage avec les décapants chimiques (Decap 300 Sl ou V33) en gel ou en liquide, vendus dans le commerce. Cependant, prenez garde aux divers produits chimiques agressifs (les solvants notamment) qui peuvent rester actifs et qu’il vous faudra neutraliser avec de l’alcool ménager. Utilisez toujours des lunettes et des gants de protection. Un rinçage sera souvent nécessaire, ce qui fait l’inconvénient de ces décapants chimiques. D’autres, recommandent l’usage de la décapeuse thermique, très efficace. Elle fait cloquer la peinture que l’on peut alors retirer aisément. Mais attention, il vous faudra la manier avec précaution (avec des lunettes et des gants de protection) et éviter de brûler votre chaise.


Pourquoi poncer ? Tout simplement pour que la surface de votre chaise soit bien lisse afin d’éviter les reliefs disgracieux et les d’écailles. La nouvelle peinture accrochera alors directement au bois. Vous pouvez aussi utiliser un liant qui s’étale aisément au pinceau et qui uniformisera parfaitement la surface.


De même, vous serez peut-être amené à détacher votre bois. Utilisez alors de l’acide oxalique, de l’eau oxygénée ou du white spirit (recommandé pour le pin). Veillez cependant à un usage précautionneux de ces produits car ils abîment la fibre du bois et l’éclaircissent. Rincez alors immédiatement après usage et surtout lors de l’apparition de cristaux d’acide.


Tout ce travail préparatoire vous permettra alors d’avoir une chaise comme neuve, à l’état brut pour pouvoir la revêtir de la peinture de votre choix et par la suite de la customiser à votre goût.


Mais avant de s’attaquer à la peinture proprement dite, posez votre chaise nue sur du papier journal ou une bâche afin de protéger votre sol des éventuelles taches. Puis, plantez un clou sous chaque pied de chaise pour éviter que la peinture ne s’y accumule.


Aussi, si vous souhaitez décorer votre chaise avec des motifs et des couleurs différentes, ou laisser des zones vierges, disposez du ruban de masquage à votre goût.


Afin d’éviter que le bois n’absorbe la peinture et réduire sa porosité, vous pouvez aussi couvrir votre chaise d’une peinture d’apprêt.


Peindre votre chaise!


Muni de votre pinceau brosse peignez généreusement votre chaise dans le sens des rainures du bois. Pour les barreaux, préférez un pinceau rond et fin.


Ceci représente la première couche. Armé de patience, laissez sécher 6 à 12 heures  (tout dépend de votre peinture). Préférez une peinture acrylique plutôt que de la peinture glycérophtalique (même si beaucoup plus solide et couvrante) car performante, simple à appliquer et beaucoup moins nocives pour l’environnement.


Puis, vous êtes libre de passer la seconde couche de peinture.


Enfin la touche finale s’impose. En effet, afin de protéger votre chaise, vernissez-la ! Les vernis sont soit colorés soit transparents. Ils donnent un effet satiné ou mat. Une alternative au vernis, c’est la lasure, poudre minérale, qui protège votre bois tout en le laissant respirer, ce qui évite les écaillages. On l’utilise plus généralement comme sous-couche avant de peindre mais vous pouvez tout aussi bien l’appliquer sur la peinture ou comme peinture car il en existe des colorées. Comme le vernis elle protège des agressions diverses (parasites, lumière, humidité…). Une étape que vous ne devez négliger.


Enfin, un autre moyen de protéger votre meuble peint est d’appliquer de la cire sur le bois teinté et vernis à l’aide d’un chiffon pour un effet naturel.