Savoir faire ses teintures végétales

Laurence Wichegrod
Précis de teinture textile à partir des bases de la teinture au naturel. Les végétaux qui nous entourent, les épluchures, les fleurs, les racines, les feuilles, reconnaitre les plantes tinctoriales, les cueillir, les utiliser, mais aussi les cultiver, c'est ainsi que le recueil de recettes et d'applications de Abigail Booth est fait, accompagné de ses recettes, ses applications et ses conseils.
La cueillette des fleurs se fait en évitant de cueillir les coeurs et les tiges, juste les pétales pour une tonalité pure.

La cueillette des fleurs se fait en évitant de cueillir les coeurs et les tiges, juste les pétales pour une tonalité pure.
©DR


La teinture au naturel à base de végétaux est souvent pratiquée et appréciée par les amoureux du textile, réputée pour la douceur des tons, par respect de la protection de l'environnement et par l'amour des découvertes et des mélanges. Additionné d'un mélange de curiosité dans l'attente des découvertes que nous réserve chaque plongée de textile dans un bain de teinture créé à base de plantes.



Des bourses à coudre pour la récolte à partir de teinture à la rhubarbe, grande consoude et coréapsis

Des bourses à coudre pour la récolte à partir de teinture à la rhubarbe, grande consoude et coréapsis
©DR




La teinture se fait avec un minimum de matériel : des textiles qu'il faut connaitre et préparer et quelques notions indispensables pour préparer un bain, un mordançage pour faire tenir les couleurs, le séchage des toiles teintes et enfin la couture pour leur transformation en pochon, tablier, vêtement ou protège-cahier.



Chauffez à feux doux jusqu'à ce que le mélange frémisse, sans jamais faire bouillir l'eau pour ne pas tuer la couleur.

Chauffez à feux doux jusqu'à ce que le mélange frémisse, sans jamais faire bouillir l'eau pour ne pas tuer la couleur.
©DR




La cueillette des plantes se fait à différents moments de l'année ; les tonalités seront différentes en fonction des saisons et des végétaux ramassés. Le livre détaille un grand nombre de cueillettes possibles, de la racine, à la feuille, à la fleur, à l'écorce, au lychen, à la pelure, vous serez surpris par toutes les possibilités qui s'offrent à vous, que vous ayez ou non un jardin pour cultiver ces plantes tinctoriales.



Teindre avec la garance, dont la gamme s'étend du rose au rouge ; le pigment rouge se trouve dans les racines, seules parties colorantes de la plante.

Teindre avec la garance, dont la gamme s'étend du rose au rouge ; le pigment rouge se trouve dans les racines, seules parties colorantes de la plante.
©DR




Rouge garance, la plante est robuste et la gamme s'étend du rose au rouge, le pigment rouge se trouve dans les racines, seules parties colorantes de la plante. Pendant des centaines d'années, on s'en est servi pour teindre en rouge exclusivement. (Mordant fer). Le véritable rouge de garance est difficile à obtenir, car les racines contiennent en plus des pigments rouges, des bruns et des oranges.



Ces grandes bourses froncées s'inspirent des traditionnels sacs à riz japonais, composés de bouts de tissus cousus ensemble.

Ces grandes bourses froncées s'inspirent des traditionnels sacs à riz japonais, composés de bouts de tissus cousus ensemble.
©DR




Pour le bleu c'est le pastel qu'il faut cueillir, et sa feuille qu'on utilise pour la teinture. La première année de culture vous récolterez les feuilles pour le bain de teinture durant tout l'été, la seconde année il n'y aura plus de pigment dans les feuilles, mais les tiges produiront des graines que vous ramasserez pour les semis suivants. Couleur bleu pastel, glacier, mauve et le mordant fer.



Cueillette d'automne cône d'aulne, saule commun, glands et gales de chêne, hêtre pourpre.

Cueillette d'automne cône d'aulne, saule commun, glands et gales de chêne, hêtre pourpre.
©DR




A l'automne les feuilles mortes et l'écorce des arbres regorgent de pigments riches. Il vous faudra récolter des glands, des galles de chêne (petit parasite qui donne une couleur beige et ne necessite pas de mordançage). Les feuilles d'hêtre pourpre sont à jeter fraîches ou sèches dans un faitout ; ou les branches mortes à l'écorce colorée donneront des tonalités magnifiques.



N'éhsitez plus à vous lancer, guidé par ce petit livre parfaitement détaillé dans une démarche écoresponsable et zéro déchet !.



Le guide de la Teinture végétale par Abigail Booth est paru aux éditions Dessain et Tolra 14,95 €

Le guide de la Teinture végétale par Abigail Booth est paru aux éditions Dessain et Tolra 14,95 €
©DR




Le guide de la teinture végétale d'Abigail Booth est paru aux éditions Dessain et Tolra 14,95 €



http://www.editions-larousse.fr/dessain-tolra